Le feu de signalisation

Je suis de très bonne humeur. Ce n’est pas seulement vendredi, mais nous sommes sur le point d’obtenir un beau projet. La semaine prochaine, nous irons à nouveau en Allemagne, et cela devrait être fait quand ce sera fait correctement. Je rentrerai chez moi à ma guise. Il fait beau, j’ai ouvert ma fenêtre, il y a une belle chanson qui passe à la radio et je joue du tambour sur le volant. Une voiture s’arrête à côté de moi, mais je ne la vois pas.

Au prochain feu, je chante la chanson et je tambourine encore plus fort sur le volant. La même voiture s’arrête à nouveau à côté de moi, mais même lorsque la fenêtre s’ouvre, je ne remarque rien. Maintenant, je ne peux pas chanter très bien, mais la femme qui chante soudain à côté de moi ne chante pas du tout. Cependant, je peux apprécier la plaisanterie et regarder à gauche. Hé Rose ! J’appelle. Il y a un klaxon derrière nous, le feu est au vert. Roos fait un geste rapide pour prendre un verre. Je laisse la voiture passer devant et je roule après.

Nous nous garons près d’une terrasse. Roos sort et le chauffeur, un homme aussi. Je ne sais pas si je dois lui donner 3 baisers ou 1 sur la bouche. Rose m’aide et m’embrasse sur la bouche. Ravie de vous revoir, dit-elle, voici Eric. Je serre la main d’Eric. J’ai beaucoup entendu parler de vous, Frank, dit-il. Pas seulement des mauvaises choses, j’espère ? De mauvaises choses ? Elle part en week-end avec vous et elle revient en tant que personne complètement différente. Avant, j’avais presque peur d’elle, et maintenant, c’est ma collègue préférée. Qu’avez-vous fait d’elle ? demande Eric.

Je regarde Rose et j’ai l’impression qu’elle aime bien Eric. Il faudra demander à Rose, dis-je. Je lui ai peut-être montré que parfois il est agréable et bon de ne pas vouloir contrôler la situation. Surprends-moi ! dit Roos et elle parle du thaï. Eric doit en rire. Vous avez donc juste apporté de la nourriture ? Oui, je le dis. Et puis vous êtes juste allée chez Frank pour le week-end ? C’est vrai, dit Roos.

Elle me regarde. Je n’ai rien prévu de spécial, dis-je. Tu as quelque chose à faire ce week-end ? demande-t-elle à Eric. Pendant un moment, il nous regarde avec étonnement, puis il nous demande… eh, non, pourquoi ? Ça prend un moment, mais ensuite un grand sourire apparaît sur son visage. Dois-je conduire ? dit Eric.

Est-ce que je peux inviter quelqu’un d’autre ? Je dis cela depuis le siège arrière. Quel est son nom, demande Rose en regardant derrière elle. Natascha, je dis. Joli nom, dit Rose avec un sourire. Jolie femme aussi, dis-je. Je vous enverrai une application que nous sommes en route et si vous avez envie de venir. A plus tard ! Vous renvoyer. Pouvez-vous apporter 4 pizzas ? Ce n’est pas grave ! Un peu plus tard, je reçois un autre message avec une photo de vous de bon goût, mais follement excitante. Je ne peux pas détacher mes yeux de vous. Rose me regarde. Elle me demande et je lui montre ta photo. Wow ! dit Rose, et ses yeux brillent. Je peux le voir aussi ? demande Eric. Eh bien, je pense qu’il vaut mieux pas, dit Roos, tu gardes les yeux sur la route ! Plus tard, je le dis à Eric. Rose lève les sourcils un instant, mais sa bouche sourit.

ETA 15 minutes, je vous appellerai quand nous quitterons l’autoroute. Eric gare la voiture devant la maison. Merci ! Je dis, quand Rose regarde le panneau. Quand nous sortons de la voiture, je montre la photo à Eric. Bon sang ! Il appelle. Eh bien, tu ne m’as jamais dit ça, Rose. Non, dit Eric, mais je ne t’ai jamais vu comme ça non plus. Non ? dis-je, et Eric me regarde en souriant, puis il regarde Rose. Bonjour, vous dites, je suis Natascha et vous embrassez Rose sur sa bouche. Elle est surprise, mais cela ne semble pas la déranger. Jolie photo, dit Eric. Merci, et vous embrassez à nouveau Rose sur la bouche. Qui veut une pizza ? J’ouvre une bouteille de vin et nous mangeons les pizzas avant qu’elles ne refroidissent.
Puis-je montrer votre maison à Eric ? demande Rose. Très bien ! Et pendant que Rose et Eric montent à l’étage, je déverrouille rapidement la porte de la cave. A-t-elle déjà été là auparavant ? Vous demandez et je hoche la tête. Excitant ! Et vous me donnez un délicieux baiser français. Vous voulez voir la cave ? J’entends Rose qui me demande, et elle ouvre la porte. Environ 10 minutes plus tard, ils sont de retour. Le rouge à lèvres de Rose est effacé et elle redresse sa jupe. C’est une très belle maison que vous avez ici, dit Eric. Quand Rose nous regarde, elle est bronzée.

Viens, je vais te montrer le jardin. Du whisky ? Miam ! Je laisse Eric dans le jardin et je reviens à pied chercher une bouteille de whisky et deux verres. Quand je jette un coup d’œil, je vois la langue de Rose se glisser entre vos lèvres. Joli jardin, dit Eric. Santé, et je lui donne un verre. Que pensez-vous de la cave ? Je crois que vous y êtes resté un moment. Impressionnant, dit Eric, et j’ai eu l’idée que Rose était déjà passée par là. Vous devriez demander à Rose, dis-je.

Leave a Reply

Your email address will not be published.